CABARET TOLLÉ

CabaretTolle2016-SarahSeene-1099Petit

7 décembre – 20h
10-20$ (selon vos moyens, comptant à la porte)
20h – Portes et soupe populaire (inclus dans le prix)
21h – Performances
22h30 – DJ

Information sur l’accessibilité à La Sala Rossa : https://casadelpopolo.com/fr/la-sala-rossa/

Fauché.e et dégouté.e de la situation financière du milieu artistique? Prenez part à une soirée d’indignation artistique et de protestation créative, autour du thème des artistes et de la pauvreté, pendant la 5e édition du Cabaret Tollé du Studio 303.

À l’ère des 375èmes et 150èmes anniversaires, on profite largement du talent artistique local pour faire rayonner métropoles et pays et on vante les arts et la culture comme « moteur » pilier de développement durable… mais sur le dos de qui?? Les artistes continuent de gagner moins de 15 000$ par année.
Au sein du Cabaret Tollé, les artistes se réunissent pour se défouler joyeusement à travers plusieurs courtes performances en réponse à un paysage politique malade.

L’artiste néo-burlesque Sasha Van Bon Bon, chassée de Toronto par des loyers inabordables, animera la soirée avec son nouveau personnage Aude Suivante, l’incarnation vivante de la prostituée dans la chanson de Jacques Brel « Au Suivant », une femme que Brel fustige pour son manque de tendresse, mais qui est clairement une femme d’affaires pointue.

Au menu pour la soirée, Tammy Forsythe, chorégraphe et artiste multidisciplinaire et QuerbLand Projects, en duo avec la danseuse Chloe Hart, présenteront Pay The Rent, performance autour de la gentrification de deux quartiers montréalais; projection vidéo et une vieille table tournante complèteront leur présence sur scène. L’artiste spoken-noise Alexis O’Hara, récipiendaire du prix Powerhouse de la galerie La Centrale en 2016 et pilier de la scène cabaret de Montréal, présentera sans porter le masque de son alter ego Guizo LaNuit, un stand-up comique sur la pauvreté des artistes. Sandy Bridges (le personnage de Lenore Claire Herrem), bimbo corporatiste présentera Montreal Queer Artist made EASY EASY EASY! – un pitch de vente pyramidale dynamique. Jean-François Boisvenue, diplômé en théâtre de l’UQAM et artiste aux multiples facettes, performera un extrait de La dette de dieu autour de la notion de l’endettement personnelle sous une forme poétique et documentaire. That Choreographs Us, performance en duo des artistes Marc-André Casavant et Benoît Lachambre, propose la liaison d’une débauche poétique étrange et rageuse et de liberté chorégraphique. Colour Outside the Lines, ensemble diversifié et antiraciste montréalais, sera aussi de la partie avec une improvisation performative mettant en lumière des expériences marginalisées, autour des thématiques de la soirée. Groupe de jeunes femmes autochtones dynamiques, engagées et créatives, Odaya est animée par des valeurs de partage et de compassion, elles puisent leur force à travers l’héritage de leurs aînées tout en souhaitant inspirer la jeunesse autochtone et créer des ponts entre les différents peuples. Elles réinterprèteront des chansons classiques qui ne font pas partie du répertoire autochtone, à propos de la pauvreté.
***À partir de 22h30, on pousse les tables pour faire place au fabuleux DJ Tay!

SOUPE POPULAIRE
Avant d’assister à plusieurs courtes performances indisciplinées, un délicieux repas bio, local, sans gluten et végane sera servi à partir de 20h. Cette soupe populaire préparée avec amour par les membres du Conseil d’Administration du 303 supervisés par la coordonnatrice des services aux artistes à pour but de nourrir les artistes, renverser/questionner les dynamiques de pouvoir traditionnel et de faire encore une fois la démonstration qu’ensemble on peut accomplir de grandes choses! Apportez votre fourchette et vos contenants!


BIOGRAPHIE DES ARTISTES

Alex Tigchelaar est la codirectrice artistique des Scandelles et d’Opération Snatch et est connue de nombreux Montréalais comme la chroniqueuse de sexe Sasha. Elle est extrêmement reconnaissante de vivre à Montréal après dix-neuf ans à Toronto où, à la fin, a été employé de façon précaire pendant huit longues années effrayantes et accumulées 13 000$ de dettes en essayant simplement de rester à flot. Elle est très heureuse d’accueillir Cabaret Tollé cette année avec son nouveau personnage Aude Suivante, qui est l’incarnation vivante de la prostituée dans la chanson de Jacques Brel « Au Suivant », une femme que Brel fustige pour son manque de tendresse, mais qui est clairement une femme d’affaires pointue.
Alex poursuit son doctorat à l’Université Concordia sous la stricte supervision de l’incroyable Viviane Namaste.

Le travail d’Alexis O’Hara embrasse la transcendance de l’accidentel, la magie de l’humour et l’opportunité piégée dans les ordures. Elle tourne à l’international avec ses performances de spoken-noise. Elle crée une installation proposant la collaboration musicale spontanée entre étrangers. Elle lance quatre albums, un livre de poésie et une quantité suffisante de ballons d’hélium pour que sa robe se pogne dans un lustre. Son travail est présenté à travers les Amériques et l’Europe. En 2016, elle reçoit le prix Powerhouse de la galerie La Centrale. Alexis et son alter ego, Guizo La Nuit sont piliers de la scène cabaret de Montréal. http://www.dyslex6.com/

Colour Outside the Lines est un ensemble diversifié qui improvise des scènes à partir d’histoires de famille, de transplantation, et de mélanges de traditions. Elles se consacrent à des récits édifiants mettant en lumière des expériences marginalisées et ont eu deux spectacles à guichets fermés, dont leur dernier pendant la plus récente édition de Ladyfest, couverte par la Montreal Gazette et Cult Montréal.

Odaya… C’est un groupe de jeunes femmes autochtones dynamiques, engagées et créatives. Nous puisons notre force à travers l’héritage de nos aînées tout en souhaitant inspirer la jeunesse autochtone et créer des ponts entre les différents peuples. Odaya est née au mois de janvier 2007. Quelque temps plus tard, nous nous sommes enregistrées comme organisme à but non lucratif avec la vision de créer et d’appuyer divers projets qui visent l’amélioration des conditions de vie des Autochtones, que ce soit dans la région de Montréal ou ailleurs. Étant animées par des valeurs de partage et de compassion, nous avons décidé de façon consensuelle que la totalité de nos profits serait réinvestie dans la communauté. https://www.facebook.com/Odaya-22131337257/

Depuis sa sortie de l’École Supérieure de théâtre de l’UQAM (profil jeu, 2006), Jean-François Boisvenue a participé à plus d’une vingtaine de productions scéniques en tant qu’acteur, danseur, metteur en scène, scénographe ou concepteur vidéo et lumière. Parallèlement, il obtient sa maîtrise en études allemandes à l’UdeM (2011) et travaille actuellement sur une thèse de doctorat en littérature comparée. Depuis 2008, il est le fondateur de la compagnie de production LAB888 avec laquelle il a réalisé un long-métrage « Toujours encore », 2016) et plusieurs courts métrages expérimentaux (« Du pied gauche », 2016 – « Nyctophobie », 2017). En 2017, il cofonde la compagnie multidisciplinaire La nuit / Le bruit pour explorer des enjeux sociaux sous un angle poétique et philosophique et faire s’interpénétrer différentes disciplines, qu’elles soient artistiques ou non. https://agencehuguettelaplante.com/jean-francois-boisvenue/

Tammy Forsythe est une chorégraphe et artiste multidisciplinaire basée à Montréal et récipiendaire du Prix Victor Martyn Lynch-Staunton 2009 du Conseil des Arts du Canada en reconnaissance de l’excellence de la danse pour artiste en milieu de carrière. En 1996, elle a créé sa société Tusketdance. Sept œuvres de groupe ont suivi et en 2003 son septuor The Backtrack a remporté le 3e Prix Public au Festival International de Nouvelle Danse. En 2006, au MOCCA (Museum of Contemporary Canadian Art) de Toronto, elle crée l’installation: The Deer- girl Diaries: gestes de combat et de passion. Tammy est impliquée dans le projet WE R DYING 2 KILL U (WRD2KU) depuis 2012 où elle compose de la musique et joue de la batterie et de la basse électrique. WRD2KU a collaboré avec Penny Rimbaud et Louise Elliot au festival Suoni Per Il Popolo 2012 à Montréal et au festival de musique NXNE de Toronto. Le travail récent de Tammy est de tisser des vidéos maison avec ses collaborateurs de danse et de musique. https://vimeo.com/tusketdance

Marc-André Casavant est un défricheur de territoires artistiques et émotionnels, fasciné par les arts visuels, qui adore sortir de sa zone de confort. Diplômé du Conservatoire LaSalle en art d’interprétation en 2001, il poursuit sa formation en participant à des ateliers de jeu, ici, mais également à l’étranger. Il est membre de l’UDA, de l’ACTRA et du RAIQ. Marc-André pratique également la performance, la danse contemporaine, la mise en scène et écrit de la poésie. Il produisait dernièrement le spectacle L’eau des nuages, présenté à la salle Jean-Claude Germain du Théâtre d’Aujourd’hui dans le cadre du Festival Fringe 2017, et y dirigeait 5 comédiens. On a pu le voir montrer son travail performatif à La Fonderie Darling dans le cadre des projets solo Pourquoi pas et Privé, respectivement dévoilés en 2014 et 2015. http://marc-andrecasavant.workbooklive.com/

Porté par près de trente ans d’expérience en tant que chorégraphe, interprète, improvisateur et enseignant, en Amérique du Nord comme en Europe, Benoît Lachambre développe en 1996 une plate-forme de travail permettant la réalisation de projets de recherche et le développement d’une démarche créatrice originale. La compagnie Par B.L.eux (« B.L. » étant les initiales de Benoît Lachambre et « eux » comme les collaborateurs) voit alors le jour et se donne pour mission de créer, produire et diffuser des oeuvres dans un esprit d’ouverture et de collaboration tout en développant les rapports d’interdisciplinarité en danse. Avec TCU, Benoît Lachambre travaille sur le corps énergétique interne et externe, et sur l’espace en tant que corps. Dans cet engagement, il constate que tout lien rompu existe encore et qu’il ne s’agit que de l’adresser en nous afin que ce dernier puisse reprendre forme, guérir et réenclencher les dynamismes porteurs de la vie. http://www.parbleux.qc.ca/

Sandy Bridges (création de Lenore Claire Herrem) est une bimbo d’entreprise avisée, indépendante et opportuniste. Charmante mallette spatiale et modèle pour les temps modernes, la féministe Sandy Bridges sera en contact avec son public interactif et ses performances dynamiques.