Fuck it! – Catherine Lafleur par Studiomelies

REMIX

Samedi 10 novembre, 2018, 18h @ Studio 303

10 $ à 20 $ selon vos moyens (comptant, à la porte)

REMIX // Une recherche sur le partage de matériel chorégraphique

Les chorégraphes montréalaises Sarah Manya et Catherine Lafleur verront leurs pièces remixées par Daina Ashbee et Caroline Laurin-Beaucage, respectivement, lors d’une résidence d’une semaine, offerte en partenariat avec la Compagnie Flak. Par la suite, quatre courtes pièces seront ainsi présentées : deux originales, deux remixes, suivies par une discussion avec le public.

Pour cette cinquième édition, le Studio 303 poursuit le questionnement de la réinterprétation, le remixage et l’appropriation en danse.

Belle
chorégraphe : Sarah Manya
interprète : Catherine Wilson
remixeuse: Daina Ashbee

Belle est confiante. Elle vous dit ce qui la préoccupe. Elle veut votre attention.
Elle veut être une rock star. Ou au moins une Courtney-Liza-Or Holly. Elle s’entraîne très fort.

Fuck it!
chorégraphe : Catherine Lafleur
interprètes : Emilie Morin et Mathieu Campeau
remixeuse : Caroline Laurin-Beaucage

Avec intensité et désinvolture, la danse inspirée du grunge traduit en mouvement le désir d’action, de révolte et d’affirmation. Elle se manifeste autant par sa fougue que par son apathie. Les corps évoluent dans un laisser-aller où tout est possible et permis.


Biographie des artistes

Daina Ashbee est reconnue pour ses œuvres radicales, à la lisière de la danse et de la performance, qui abordent des sujets complexes ou tabous comme la sexualité féminine, l’identité métisse, et les changements climatiques. Doublement primée aux Prix de la danse de Montréal en 2016, Daina Ashbee est l’une des chorégraphes les plus prometteuses de sa génération et son travail est régulièrement présenté dans les festivals les plus prestigieux (dont La Biennale de Venise, Les Rencontres Chorégraphiques de Seine Saint Denis et la Munich Dance Biennale). En 2017, le CCOV lui offre le statut d’Artiste Associée et elle est Artiste en résidence à l’Agora de la danse jusqu’en 2020.

Caroline Laurin-Beaucage est fascinée par le corps humain qu’elle place au centre de sa recherche chorégraphique. Elle questionne les mécanismes biomécaniques et neurologiques qui nous régissent et cherche à dévoiler le détail qui semble invisible, les angles morts qui nous habitent. Par le biais de la performance, de l’installation et du spectacle vivant, elle cherche à révéler ce mince fil transparent qui nous lie à la vie et aux êtres.

Catherine Lafleur est interprète et chorégraphe indépendante. Elle est bachelière diplômée de l’UQAM en 2005. Depuis 2009, elle a présenté son travail au Studio 303, au Théâtre MainLine ainsi que dans plusieurs lieux en salle et en extérieur dans le cadre du Festival Quartiers Danses. Parrainé par Mandoline Hybride, son travail fut dernièrement diffusé dans le réseau Accès Culture. Elle travaille à continuer le projet Dirt initié en septembre 2017.

Sarah Manya est créatrice de performance, chorégraphe et réalisatrice. Elle réalise des œuvres spécifiques au site et des spectacles de théâtre de danse ainsi que des productions multimédias. Son travail a été présenté à travers l’Europe dans des festivals tels que Springdance, Festival Something Raw, Motel Mozaique, Festival Tweetakt et Noorderzon, Body Stroke, Festival Neuer Tanz (DE). Elle a été artiste invitée et conférencière à l’Université de New York et au Département de danse moderne du théâtre de l’École des arts d’Amsterdam, entre autres. En tant qu’interprète, elle a travaillé avec Felix Ruckert, Martin Butler, Vera Mantero et Vloeistof. Sa formation comprend DasArts (NL) et Rotterdamse Dansacademie (NL). Elle est récipiendaire d’une bourse de recherche en chorégraphie de la Fulbright / Netherland-America Foundation.


Accessibilité du Studio 303 – Consultez cette page pour plus d’informations.