Logo QPC par  Francesca Chudnoff
Logo QPC par  Francesca Chudnoff

Camp de performance Queer

1 – 18 Février 2023

Une collaboration du Studio 303, du MAI (Montréal, arts interculturels) et de La Chapelle Scènes Contemporaines, le Queer Performance Camp souhaite créer de nouvelles façons d’entrer en contact, de grandir et de bâtir la communauté en soutenant le développement d’artistes queer par le biais de spectacles, d’ateliers et de rencontres. Se déroulant au cœur de l’hiver, le QPC apporte l’amour, la lumière et le queer self-care à une période froide et sombre de l’année.

Les commissaire invité-es sont Justin de Luna et Winnie Ho, qui nous offrent leur première édition de QPC en personne!

Avec le soutien de la Caisse Desjardins de la Culture et du Festival TransAmériques, dans le cadre des Respirations du FTA.

ACTIVITÉS
RASSEMBLEUSES


Prix :
20 $ – 50 $  – Comprend l’accès à tous les rassemblements*

☆ Achetez votre passe ci-dessous ou cliquez ici pour ouvrir le formulaire dans un nouvel onglet.
☆ Cliquez sur chaque événement pour de plus amples détails !

Party d’ouverture Karaoke + Casse-Têtes 
Vendredi 3 février – 19 h à 22 h

Temple pour queers 
Samedi 11 février – 11 h à 17 h 

Personne n’écrit seul-e
13 au 16 février – 13 h à 17 h

Le queer en performance : Îlots bavards  
17 février – 14 h à 17 h    

Sagesse Queer 
ANNULÉ – Samedi 18 février – 14 h à 16 h

Résidence collective queer *
Pas ouvert au public

ATELIERS PROFESSIONNELS


B. 
Solomon : Éveils et anciennes technologies
30 janvier au 3 février 2023 – 9 h 30 à 12 h 30 
Description + prix + inscription >

Gabriel Dharmoo : Exploration vocale
6 au 10 février 2023 – 9 h 30 à 12 h 30
Description + prix + inscription >

Aisha Sasha John : Eaux
13 au 17 février 2023 – 9 h 30 à 12 h 30
Description + prix + inscription >

SPECTACLES

FATHERMOTHER (Kezia Waters + Jordan Brown) : BLACK MOON
1 + 2 février 2023 – 19h30 @ La Chapelle
Détails + billets >

Vivek Shraya : How to Fail as a Popstar
6 + 7 + 8 février 2023 – 19h30 @ La Chapelle
Détails + billets >

Ivo Dimchev : HALAL
6 + 7 février 2023 – 19h30 @ MAI
Détails + billets >

HercuSleazeBijuriya + Manny Dingo + Miami Minx + Phoenix Inana + Uncle Marly + Ad’horrible + Jaqq Strapp + La Roseline + Kajol + Korra AnarchKey : the queerdo love cabaret
16 février 2023 – 20h @ MAI
Détails + billets >

BijuriyaBiG SiSSY : cosmic drag-pop double feature
17 février 2023 – 20h @ MAI
Détails + billets >

Mother Raven Louboutin : The Future Lovers Kiki Ball
18 février 2023 – 21h30 @ MAI
Détails + billets >


Party d’ouverture : Karaoke + Casse-Têtes | Vendredi 3 février – 19 h à 22 h

Vous êtes invité-es à une soirée rassembleuse autour du Karaoke + Casse-Têtes. Soyez des nôtre pour une soirée cozy et excitante! Un bar et des collations seront disponibles. Arrivez avant 21h, car les portes du bâtiment (Le Belgo) seront fermées. 

Pour aimer.

Rihanna a dit un jour ,
We Found Love in a Hopeless place
[Nous avons trouvé l’amour dans un endroit sans espoir].

Elle a aussi dit,
Shine Bright like a Diamond.
[Brille comme un diamant]

Techniquement je pense que Sia l’a écrit celle-là.

Peut-être qu’on pourrait swing from the Chandelier? [se balancer sur le lustre] ?

Oh non, je ne l’aime pas celle-là.
Ma préférée est Titanium.

You shoot me down, but I won’t fall.
I am titanium.
[Vous me tirez dessus, mais je ne tomberai pas.
Je suis titane.]

Oui. Titanium.
Pas du lithium, comme dans ta batterie.

Quelle est l’autonomie de ta batterie ?

Tu lis ça sur ton cellulaire?
Quels sont tes réseaux sociaux ?

Ceci est un vrai réseau social.

M’ajouter comme ami ?
Est-ce que tu me suis ?
I, I follow. I follow you. Deep sea baby.
[Moi, je te suis. Je te suis. Baby des profondeurs de l’océan.]

Are we rolling in the deep yet?
[Est-ce qu’on roule déjà dans les profondeurs ?]

Je trouve du réconfort dans la nouvelle chanson d’Adele, Easy on Me.
Peut-être même que Xavier Dolan pourrait faire une apparition.

Pourquoi y a-t-il tant de chansons d’amour ?

Et pour aimer.
Pour partager un repas

Peut-être pour Manger…Prier…Aimer ?

Non, ce n’est pas un film de Julia Roberts.
Bien que ce soit peut-être un roman sur la recherche de soi.

Ou peut-être un livre audio ?
Non… un podcast.
Un que tu écouterais dans la baignoire.

Listen. Écoute.
[silence]

Listen comme la ballade de Beyoncé.
…celle du film Dreamgirls.

Oui mes ami-e-s.
Rêvons.

Whenever, wherever.
[N’importe quand, n’importe où.]


Temple pour queers | Samedi 11 février – 11 h à 17 h 

Un événement structuré avec des facilitations tout au long de la journée. Chaque facilitation servira de contenant pour que les artistes queers puissent vivre, à la fois individuellement et collectivement, une expérience physique inspirée par le regard spirituel et/ou la pratique d’une personne initiatrice invitée. Les artistes sont encouragé-e-s à tisser de leurs propres pratiques, réflexions et curiosités la trame de cette expérience, en mettant l’accent sur leurs intérêts personnels, leurs désirs, leurs plaisirs et leurs joies, que ceux-ci soient queers ou traditionnels, telle l’offre d’un contexte ou d’un passage que les participant-es peuvent traverser individuellement et et via l’être ensemble dans l’espace.

Thèmes de travail : activités liées aux concepts d’espoir/états méditatifs/transformations/transmissions (permettre à quelque chose de passer d’une personne à une autre ou dans un lieu), que ce soit personnel, artistique et/ou spirituel.

☆ 10 h 30 | Arrives tôt, prends une boisson chaude, jase et étire-toi !

☆ 11 h – 12 h 45 | Le théâtre queer pour le sacré… édition dévotion manuelle | Lari Jalbert & Naomi Moon

☆ 12 h 45 – 13 h 30 | Pause diner !

☆ 13 h 30 – 14 h 30 | Notes de réflexion vers un tiers | Melek & Miranda

☆ 14 h 45 – 15 h 45 | Donner du sens | Cosmique Tea a.k.a. Toni Fowler

☆ 16 h – 17 h | Ancestral YUM | Jessica Lieu


Personne n’écrit seul-e | 13 au 16 février – 13 h à 17 h

C’est l’hiver, et l’écrivain-e est bloqué-e. L’écrivain-e a essayé d’écrire en solitaire, sans bouger, dans une petite pièce. L’écrivain-e oublie comment déplacer les mots de l’intérieur vers l’extérieur. L’écrivain-e oublie comment se déplacer entre les pièces et entre les textes. L’écrivain-e a besoin d’autres personnes pour tout recommencer, différemment.

Dans son épopée de science-fiction queer, Dhalgren, Samuel R. Delany écrit : «Vous rencontrez une nouvelle personne, vous partez avec elle et soudain vous vous retrouvez dans une toute nouvelle ville… vous descendez de nouvelles rues, vous voyez des maisons que vous n’aviez jamais vues auparavant, vous passez devant des endroits dont vous ne connaissiez même pas l’existence. Tout change.»

Personne n’écrit seul-e invite les visiteur-es à pénétrer dans la petite ville de textes queer de l’écrivain-e, dans le but de faire entrer un vent de fraîcheur dans l’espace d’écriture. Les participant-es interagiront avec une sélection de livres provenant de la bibliothèque de l’écrivain-e et seront guidé-es par une série de suggestions d’écriture. Les invité-es visent à encourager le mouvement – physiquement dans l’espace du studio, mais aussi entre les textes fournis, et entre les participant-es et les textes. Tout le monde peut participer en parcourant les livres, en répondant aux suggestions, en créant ses propres suggestions, en laissant ses écrits dans l’espace ou en les emportant chez soi. Des livres, des messages-guides et divers matériels d’écriture seront fournis dans l’espace, ainsi que l’écrivain-e. Les participant-es sont invité-es à discuter avec l’écrivain-e, qui sera présent-e, bien sûr, essayant d’écrire.

H Felix Chau Bradley est un-e écrivain-e et un-e éditeur-trice, vivant à Tiohtià:ke (Montréal). Iel est l’auteur-e du recueil de nouvelles Personal Attention Roleplay, et du recueil de poésie Automatic Object Lessons. Iel est rédacteur-trice pour This Magazine et Le Sigh, et animateur-trice de Strange Futures, un club de lecture de fiction spéculative.


Le queer en performance : îlots bavards  | 17 février – 14 h à 17 h    

Nous espérons que cet événement soit l’occasion d’examiner la question de la queerness dans les performances. Qu’est-ce que l’art queer ? Et qui peut qualifier son travail de queer ? Nous avons préparé cet événement à la lumière de nos réflexions sur l’économie actuelle de l’art. En voyant la queerness et l’identité queer réduite à une « mode » ou à une sorte de marchandise sociale, une monnaie dans laquelle nommer son travail comme étant queer, une personne peut acquérir une valeur en quelque sorte capitaliste. C’est devenu une question troublante pour nous, d’où la création de cet événement. Nous espérons qu’il pourra accueillir les artistes queer et leur permettre d’avoir ces conversations.

Le dispositif : plusieurs tables réparties dans le studio, chacune avec un-e instigateur-trice et une question/réflexion/opinion à propos de la performance queer. Les conversations seront fluides, ouvertes,mais contenues ou motivées par l’activation des instigateur-trices. Les conversations peuvent se dérouler dans la langue de votre choix. Et les invité-e-s peuvent choisir  à quelles conversations participer et lesquelles écouter. 

Instigateur-trices : Arnaud Rochefort-Allie, Dani Carter, Aisha Sasha John et Michael Toppings.

 


ANNULÉ – Sagesse Queer | Samedi 18 février – 14 h à 16 h

Malheureusement, cette activité est annulée.

Ce qui est arrivé avant, ce qui se passe maintenant, et ce qui est à venir.

Prenant la forme d’une conversation intergénérationnelle entre deux artistes queer, Sagesse Queer se place à l’intersection du temps matériel linéaire et de la non-linéarité de la sagesse. Sagesse Queer accueille des récits oraux et partagera des connaissances transgénérationnelles, le tout au nom de l’espoir et de la résilience pour les personnes queers en général.  Cette année, Po B.K. Lomami animera cette conversation avec Deanna Bowen.

Cette activité est possible grâce au soutien de l’institut Simone de Beauvoir.

 


Résidence collective queer * | Pas ouvert au public

Le Studio 303 invite 4 artistes queer locaux dans son espace pour une résidence collective. Se réunissant à titre individuel ou en tant que collectif à petite échelle, ces artistes sont invité-e-s à travailler à proximité les un-e-s des autres, en considérant le studio comme un espace de cotravail. Il n’y a pas d’obligation de collaboration entre les artistes, mais le Studio 303 les invite à faire coexister leurs pratiques respectives dans un environnement partagé et communautaire. Nous espérons ainsi fournir un terrain fertile pour un échange enrichissant et l’émergence de nouvelles relations de travail.

Les artistes en résidence sont :
Joliz Dela Pena, Mycelium, Dani Carter, et Kuntiana

 


ACCESSIBILITÉ DU STUDIO 303 >
ATELIERS PROFESSIONNELS >