S’AUTO-DIFFUSER

Beaucoup d’artistes s’auto-diffusent à un moment ou à un autre de leur carrière, assumant la totalité du fardeau financier de la création et de la diffusion. Bien que ce soit un grand engagement, cela peut être très gratifiant. Avec l’auto-diffusion, vous avez la liberté de montrer votre création dans un lieu de votre choix et d’avoir un contrôle total sur tous les aspects de la présentation, y compris le marketing.

Si vous décidez de présenter vous-même votre œuvre, il est important de commencer par décider ce qui est vraiment nécessaire pour la produire. Si vous avez besoin d’un vrai théâtre, avec un équipement professionnel d’éclairage et de sonorisation, des sièges de théâtre et une billetterie, attendez-vous à un coût élevé. Si vous décidez de présenter dans un espace moins conventionnel, soyez prêt-e pour du travail supplémentaire et de la planification logistique.

Avant d’entamer vos recherches, faites un bilan de vos besoins. Peu de théâtres à Montréal sont conçus pour la danse et les planchers sont souvent en béton. Certains théâtres exigent que vous engagiez l’équipe technique et les préposés à la billetterie. Utilisez la fiche de travail à téléchargeable pour vous aider à formuler les bonnes questions pour les théâtres. Demandez aux administrateurs de vous envoyer une fiche technique. La fiche présente l’ensemble des équipements d’éclairage, de son et autres à votre disposition, la capacité de la salle, une description des loges et un plan de la scène. Consultez une liste des théâtres disponibles pour la production indépendante de danse.

Conseil : Pour trouver un lieu, consultez notre répertoire des salles disponibles pour les productions de danse indépendantes.

Lorsque vous songez à des lieux non traditionnels, songez à la façon dont le cadre contextualisera votre événement. Par exemple, votre œuvre sera considérée d’un point de vue nettement différent si elle est présentée dans un bar, une galerie d’art, une église ou une vitrine de magasin. Les espaces ouverts comme les studios de répétition et les galeries d’art peuvent être utiles pour montrer des créations qui ne nécessitent pas d’éclairage spécial ou pour présenter des œuvres en cours de réalisation afin d’obtenir les commentaires des pairs. Soyez créatif.ve lorsque vous réfléchissez à d’autres types d’espaces pour des productions indépendantes. Pensez aux écoles, aux églises, aux centres communautaires… les possibilités sont infinies!

Le Québec s’intéresse de plus en plus aux spectacles de danse en plein air. Bien que l’obtention d’une permission pour jouer dans un espace public extérieur nécessitera l’obtention d’un permis de la ville, ce peut être un excellent moyen de rejoindre un public qui n’aura jamais la chance de voir votre spectacle dans un théâtre. La création d’un spectacle en plein air peut également donner lieu à des possibilités de présentation avec des festivals et des diffuseurs qui cherchent spécifiquement à combler ce créneau dans leur programmation.

Conseil : Lorsque vous planifiez un spectacle dans un lieu non traditionnel ou un espace public (comme un parc), il est important de savoir si vous avez besoin d’un permis ou d’une permission spéciale de la ville et de confirmer que votre espace répond aux exigences légales de sécurité pour un événement public (par exemple, des sorties de secours facilement accessibles).

Envisagez de joindre vos forces à celles de deux ou trois autres chorégraphes. Ensemble, vous pouvez partager le travail d’organisation et de promotion de votre événement. Se présenter soi-même est une entreprise de grande envergure, et elle peut être plus viable si vous avez des partenaires avec qui partager le travail, les coûts et la responsabilité.

Vous pourriez aussi envisager de réunir un nombre encore plus grand d’artistes pour une soirée de performance multi-artistes unique. Ce genre d’événement n’offre pas seulement la chance de se produire, il offre aussi la chance de bâtir une communauté autour de vos pratiques artistiques. 

Lorsque vous êtes auto-producteur, vous avez non seulement le contrôle sur vous présentez votre travail, mais quand. Lorsque vous considérez le moment idéal pour votre événement, réfléchissez à l’objectif que vous vous êtes fixé pour cette présentation. Si vous espérez gagner de l’argent grâce à la vente de billets, vous pourriez envisager de faire des présentations à un moment de l’année où il y a moins d’activités culturelles, ce qui pourrait vous aider à attirer plus de spectateurs. Si vous souhaitez faire connaître votre œuvre, le fait de vous diffuser dans le cadre d’un événement parallèle (« off ») lors d’un grand festival comme le FTA ou CINARS peut vous permettre de profiter d’un afflux de diffuseurs et d’artistes étranger-ères. Si vous voulez des critiques, alors participer au festival Fringe peut vous aider à attirer les blogueur-euses et les critiques.

Si l’idée d’auto-produire un spectacle semble être un trop gros projet, envisagez d’organiser une simple présentation en studio. Louez un studio et invitez vos ami-es et collègues à venir voir votre œuvre sans frais. C’est une façon de partager votre travail, d’expérimenter et de recevoir des commentaires. Inviter des diffuseurs à une présentation en studio peut aussi être une bonne stratégie pour trouver une future occasion de diffusion.