Crédit photo : Francesca Chudnoff

Commissaire-en-résidence

Quelque part en avril 2021

Dans le cadre du programme Commissaire-en-résidence, le Studio 303 invite Burcu Emeç et Christopher Willes à concevoir un projet dont la forme sera révélée en cours de saison. La piste de danse leur est ouverte :

« À quoi ressemblerait une pratique où l’on nomme nos sources? Travaillant pour la première fois ensemble, nous proposons un processus de recherche collaborative, explorant les notions de citation incarnée, de transmission et de droit d’auteur-e au sein de la performance. Au cours de notre projet au Studio 303, nous tiendrons un espace permettant d’examiner différentes conceptions de la citation en performance – non seulement comme une préoccupation éthique, mais aussi comme une pratique continue et intégrée ayant des implications autant esthétiques que politiques.

Nos questions : Comment se soucier de la présence du travail des autres au sein du nôtre? Quels nouveaux sens et nouvelle façon de vivre apparaissent lorsque les références sont explicitées? Quelles nouvelles conceptions de communauté, du être ensemble et de la relation émergent lorsque les méthodologies de travail se soucient de la transmission de connaissances d’une personne à l’autre? Comment les pratiques de performance perturbent-elles les notions de propriété ? Comment les cadres juridiques comme le droit canadien de la propriété intellectuelle abordent-ils ces questions et quelles sont leurs limites? Comment ces impératifs changent-ils lorsque nous travaillons collectivement, plutôt qu’ « en collaboration » ou même « seul »? Comment changent-ils lorsque nous considérons les formes d’art non visuelles et intangibles dans les œuvres d’interprétation (comme la musique ou la théorie)? Comment honorer la présence de ceux qui ne sont pas physiquement présents dans notre travail ?

Parmi les sujets que nous explorons actuellement, mentionnons les formes intégrées de citation, la performance en tant que jardin généalogique, les citations non visuelles et intangibles sur scène, les lois canadiennes actuelles sur la propriété intellectuelle (dans un cadre limité), les citations dans les ateliers et les contextes de recherche artistique/pédagogique. »

  • Burcu Emeç et Christopher Willes, Commissaires en résidence 2020-21

La pratique de Burcu se concentre sur l’action politique et le prendre-soin, basés sur une curiosité rigoureuse. Elle fait des performances, écrit, met en scène et organise différents événements. Sa démarche mêle le commentaire social, l’écoute active, l’improvisation et les arts visuels, oscillant entre le très poétique et la banalité insupportable, le sensoriel et le méthodique. Ses récentes recherches se concentrent sur la vulnérabilité émotionnelle, les identités migrantes et diasporiques, les codes de performance et les tensions entre le langage et l’image. Elle est également travailleuse culturelle et coordonnatrice au centre d’artistes articule à Montréal.

Christopher est un artiste multidisciplinaire et dramaturge en danse basé à Toronto et à Montréal. Évoluant entre les communautés et les formes de musique/son expérimental, de danse et d’art visuel, son travail se concentre sur l’écoute en tant que pratique intrinsèquement interdisciplinaire, incarnée et contextuelle. Ses recherches actuelles portent sur les approches de processus de groupe et de distribution de propriété, ainsi que la psycho acoustique et la corporalité du son. Il travaille également au sein d’une équipe qui codirige Public Recordings, une organisation de Toronto axée sur la recherche en performance interdisciplinaire.


Accessibilité du Studio 303– Consultez cette page pour plus d’informations sur le service de garderie et l’accessibilité physique et financière de nos activités.