KELLY KEENAN — Récits «de la tête à la queue»

29 mai au 2 Juin 2023 – 9 h 30 à 12 h 30 (lun.-ven.)
Prix pour la semaine complète :
100 $ 
* À la classe : N/A – inscription pour la semaine complète seulement
Langue d’enseignement
: anglais
Les questions peuvent être répondues en : français
Capacité
: 23 personnes
Ouvert aux artistes de toute discipline

INSCRIPTION POUR LA SEMAINE COMPLÈTE >

En vous inscrivant à un atelier, vous vous engagez à annuler votre participation si vous avez des symptômes ou pensez être atteint de la COVID-19. Veuillez lire l’engagement des participant-es avant de vous inscrire. Merci!



CONTENU
Head-Tail Tales est un atelier de 5 jours qui s’inspire de mon projet de maîtrise « Anatomical Imaginaries ». C’est un effort de résistance à l’universalisation de l’hypothèse du corps à travers le discours anatomique dans la formation en mouvement. Cet atelier explore, à travers une pléthore de contes (anatomiques et non) qui mettent en relation la tête et la queue, comment la tête-queue n’est pas une seule chose. Cet atelier est en partie un laboratoire, et en partie un cours « classique de Keenan ».  

Dans la première partie, je propose des extraits de textes issus d’études scientifiques féministes, de l’ethnographie sensorielle et de l’anatomie contemporaine, pour nourrir à la fois la discussion et la pratique. Chaque jour, je partagerai un «imaginaire anatomique» – une description audio enregistrée de la tête-queue qui m’a été communiquée par différent-es professionnel-les formé-es à l’anatomie (ex: des ostéopathes, des thérapeutes craniosacraux, des chiropraticien-nes, des thérapeutes/éducateur-trices physiques, des pédagogues de la danse, etc…). Ensemble, nous trouverons des moyens de multiplier les contes tête-queue en les faisant danser et en les documentant dans une pratique d’écriture collective.

Dans la deuxième partie du cours, je partage comment j’ai concrétisé certains contes de tête-queue à travers une gamme de propositions de mouvements. Vous pouvez vous attendre à des explorations somatiques qui glissent vers des partitions de danse, des jeux d’improvisation, des coordinations en boucle et des phrases courtes qui s’intensifient doucement en athlétisme. 

*Comme je l’ai dit, il y a une « partie laboratoire » et une « partie classe » – il y a de la pratique dans le laboratoire et du travail de laboratoire dans la pratique. Ces deux parties de l’atelier se touchent aussi intimement que la tête et la queue.


ACCESSIBILITÉ
Head-Tail tails est divisé en 2 parties. Dans la première partie, les participant-es ont toute la latitude quant à l’intensité physique et à la complexité du travail. C’est un mélange de discussion, d’écoute, d’exploration ouverte du mouvement et d’écriture ouverte. Dans la deuxième partie, les participant-es ont encore beaucoup de liberté quant à l’intensité, la complexité, la forme et l’amplitude. Cette partie du cours propose différents modes de pratique, certains reposant sur des invitations verbales, d’autres sur des démonstrations visuelles, d’autres encore sur la mémorisation de courtes séquences, d’autres enfin sur l’exploration de mouvements improvisés.

Il est utile, pour naviguer dans les propositions de mouvements, que les participant-es aient de la facilité à se lever et à se baisser au sol, et qu’ils et elles soient à l’aise de se déplacer dans l’espace avec les autres. Les contes de la tête et de la queue peuvent être rendus accessibles aux personnes sourdes si un interprète est présent. Les personnes ayant des questions supplémentaires sont invitées à contacter l’instructrice par courriel avant l’atelier.


BIOGRAPHIE
Kelly Keenan
est une artiste et une enseignante en danse basée à Montréal. Depuis 15 ans, elle enseigne dans et hors des lieux dédiés à la formation, localement et à l’étranger. Son enseignement célèbre l’apprentissage basé sur le mouvement et le fait de danser ensemble. Elle est fortement influencée par l’anatomie contemporaine, la somatique et les thérapies manuelles. En tant que danseuse, Kelly collabore avec plusieurs chorégraphes indépendant-es, dont récemment Erin Hill et Katie Ward. Kelly est sur le point de terminer sa maîtrise à Concordia en combinant la pratique de la danse, l’anatomie contemporaine, les études scientifiques féministes et l’anthropologie sensorielle. Elle a également une expérience dans l’organisation d’événements (le Nomadic College et le Movement Educator’s Forum).