Crédit photo : Emily Gan

AU STUDIO : KELLY KEENAN (MTL) & INVITÉ-ES — Forum pour éducateur-rices du mouvement : « tête à la queue »

18 au 22 oct. 2021 — 9 h 30 à 12 h 30 (lun.-ven.)
75 $ avec le soutien d’Emploi-Québec (ou 280 $, prix non éligible)
Ouvert aux artistes de toute discipline
Capacité : 13 personnes — priorité semaine complète

S’INSCRIRE > 
En vous inscrivant à un atelier, vous vous engagez à annuler votre participation si vous avez des symptômes ou pensez être atteint de la COVID-19. Veuillez lire l’engagement des participant-es avant de vous inscrire. Merci!


CONTENU // Le Forum pour éducateur-trices du mouvement est un événement où se réunissent des enseignant-es en mouvement, afin de partager et échanger quant à leurs propositions et particularités. Le forum choisit un sujet d’intérêt assez large, pour ensuite l’investiguer. Pendant une semaine, cinq enseignant-es de différents champs de pratique sont invité-es à diriger un cours de mouvement; suivi d’une discussion et d’un laboratoire expérimental guidé par un-e facilitateur-trice et pair-e. Nous nous intéressons à la manière dont certains concepts corporels qui peuvent être perçus comme des bases communes ou partagées, tels que les pieds, la colonne vertébrale, la respiration, la coordination ou l’alignement, sont appliqués de façon partiellement similaire ou complètement différente.  Nous accueillons les frictions et les paradoxes des façons dont ces différentes représentations entraînent différents ressentis du corps. 

Cette année, le forum s’intéresse à la relation de la « tête à la queue » – un terme assez ouvert qui pourrait être utilisé pour décrire la relation entre la tête et le bassin (ou qui pourrait s’étendre au-delà de ces deux endroits ou se concentrer sur les chemins entre eux).  

Nous invitons les enseignant-es des différents champs de pratique à divulguer leurs façons respectives de mettre en relation la tête et la queue. Nous commençons en sachant qu’une relation « tête à la queue » n’est pas un seul concept, ce qui permet de nous questionner sur : Comment les façons dont nous concevons notre relation « tête à la queue » changent-elles notre expérience ressentie du corps en mouvement ?  Comment chaque enseignant-e élabore, envisage ou met en œuvre cette relation dans sa pratique ?  Qu’implique chacune de ces représentations pour notre mouvement, notre coordination, notre timing ? Comment se comporte la relation « tête à la queue » ? Où commence-t-elle et où se termine-t-elle ? Comment la ressentons-nous ?  Comment nous fait-elle bouger ?  Quelles autres relations sont entraînées par les différentes représentations ?  Le forum pour éducateur-trices du mouvement invite les participant-es à s’interroger sur ces différenciations afin d’apprendre, de mieux s’exprimer et ultimement d’élargir et de revigorer ces notions du corps en mouvement.

LUNDI : SUSANNA HOOD // Enracinée dans l’apprentissage par l’expérience, la OSF est guidée par une philosophie selon laquelle la source de la créativité et de la sagesse physique est disponible en chacun.e de nous, et que l’on peut y accéder en se débarrassant des schémas limitatifs, en se connectant à l’impulsion énergétique, en développant l’agilité pour naviguer et intégrer différents états de conscience, et en utilisant l’imagerie comme un outil puissant de transformation. Les séances font appel au toucher, à l’imagerie d’état profond et à des explorations physiques axées sur l’alignement et la coordination. Pour ce cours, Susanna expérimentera la combinaison de certains exercices niveau introductif avec l’imagerie d’une pratique plus avancée de la OSF, en relation directe avec le thème de la relation tête-queue de la MEF.

BIO // SUSANNA

MARDI : KAREN FENNELL // Karen offrira un cours qui portera sur la relation tête-au-coccyx à travers la lentille du GYROKINESIS®. La gyrokinésie est un système d’exercices unique qui emploi la respiration et une série de mouvements fluides, circulaires, pour favoriser la force du tronc et les muscles longs et maigres, tout en renforçant le système nerveux, en détoxifiant les organes et en éveillant les sens. Un des objectifs premier de cette méthode est d’utiliser des forces dynamiquement opposées (par exemple, la gravité et l’anti-gravité) pour favoriser la stabilité des jointures et donner plus de liberté aux mouvements du corps en entier. Nous commencerons par la colonne vertébrale – trouvant l’opposition entre la tête et le coccyx, stabilisant et libérant les vertèbres –  et graduellement, nous allons étendre notre conscience et nos mouvements à travers le corps en entier et dans l’espace.

BIO // KAREN

MERCREDI : LAUREN SEMESCHUK // Nous allons explorer la connexion tête-au-coccyx de façon vague, oblique à travers un cours Ilan Lev-ien suivi par une construction de questions, d’élaboration de listes, de séances de partage optionnelles. Ce ne sera pas un cours d’Ilan Lev dans sa forme la plus pure, mais plutôt une pratique que j’ai élaborée moi-même, hautement influencée par la philosophie du mouvement pour la santé et la guérison d’Ilan Lev, ainsi que d’autres expériences personnelles. Ce sera une invitation à brasser, se perdre dans le son et le rythme, à s’échauffer et se rafraîchir. Ce sera une invitation à répéter de petites poussées et relâchements et donc, peut-être, à défier / perturber / agiter nos systèmes nerveux. Ce sera une invitation à découvrir / redécouvrir nos corps en tant qu’enveloppes remplies d’eau.

BIO // LAUREN

JEUDI : ANDREW HARWOOD // Dans la première partie du cours, nous explorerons notre colonne vertébrale en tant que membre central sensuel qui relie tous les autres membres de notre corps.

Nous commencerons par explorer la mobilité sinueuse par le biais d’un travail manuel auto-tactile avec des points focaux au sommet de la colonne vertébrale (où la tête repose sur l’atlas) et la racine ou le coccyx (qui repose au bas de la colonne). Les points de contact incluront les deux tempes + la crête occipitale et le troisième œil entourant l’atlas ainsi que les deux os du siège + l’os pubien et le coccyx reposant au seuil du plancher pelvien. Cela conduira à l’articulation des vagues ondulatoires à travers la colonne vertébrale d’un bout à l’autre et de diverses manières.

Dans la deuxième partie du cours, nous jouerons avec des goujons en bois légers de 6 pieds parfois seul-es et parfois entre nous. Ces solides tiges en bois souples agiront comme des liens externes nous reliant physiquement alors que nous affinons notre sens plus profond de la communication et jouons avec la pression, la direction, l’équilibre et les niveaux.

BIO // ANDREW

VENDREDI : KEVIN O’CONNOR // Cet atelier de tête-au-coccyx avancera et pensera selon la recherche du fascia et de la pratique craniosacrale biodynamique. Comment ces pratiques s’entre-croisent et créent de nouvelles capacités sensorielles tête-au-coccyx ? Nous commençons cet atelier avec la prémisse suivante : « Nous ne savons pas ce que le corps peut faire ». Cette déclaration d’ignorance est une provocation. À travers cette provocation, nous pouvons poser plusieurs questions. Où commence et se termine la relation tête-au-coccyx ? Comment les habitudes prennent-elles forme ? Comment les pratiques mettent-elles en place de nouveaux corps ? Comment un corps s’interroge-t-il ?

BIO // KEVIN